D.H.S.S, Agence d'agents secret oeuvrant dans l'ombre pour chassé les démons. Bienvenue dans le Demon Hunter Secret Service.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
V. Aubrey Peck
Executor Seraphin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Peu importe
Emploi/loisirs : La Vengeance
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]   Sam 30 Nov - 0:27


    La ville qui ne dormait jamais. La grande pomme. New-York city. Trois synonyme d'une seule et même place. Une ville ou plus de quarante ans auparavant Victoria, de son nom à l'époque, avait quitté pour vivre de nouvelle expérience. Pour elle, New-York signifiait ses touts débuts. Sa vraie première fois dans la police, dans le cercle des démons ou encore tout simplement dans la vie. Vrai, car contrairement à tout ses démons, Aubrey n'avait que soixante-huit ans. Elle était jeune et encore en fleurs de l'âge. Une démons qui était plus expérimenter que les nouveaux, mais moins bien que les ancêtres. Elle avait cependant ses atouts, elle était fidèle au poste et persévérante. Elle savait se pointé des buts et tout faire pour les atteindre. Peut-être était-ce se qui lui avait permit de se rendre plus vite à des postes que d'autre n'aurons jamais. Puisqu'il fallait avouer que ce qui nous faisait avancé dans la vie avait toujours été l'ambition. Sans cela, personne ne monte.

    Bref, plus de quarante ans plus tard, voilà que Aubrey Peck remettait les pieds dans cette ville qui ne dormais jamais et avait réintégrer son ancien poste, se faisait passer pour la fille de celle qu'ils avaient, pour certains, connu auparavant. Son retour n'était pas vraiment par choix. Elle aurait rester loin d'ici pendant encore au moins vingts ans si cela avait été de son choix. Or, la vie en avait décider autrement, lorsque Alexia Leblanc tenta de la convaincre de revenir. Têtue, malgré le haut poste de Leblanc, elle ne s'était pas laisser changer d'idée si facilement. Elle n'avait pas nécessairement envie de revenir dans cette ville et voir d'ancien collègue mourir. Même si elle était démone, le fait d'être seule et sans personne qui ne compte vraiment lui était bien difficile. Tout les démons avait une famille, mais la sienne la lui avait été enlever et elle maudissait chaque jours ceux qui lui avait fait subir une telle vie. Elle en maudissait grandement les humains aussi, sa haine se partageait sur tout le monde qui osait vivre autour d'elle, mais ses anciens collègues étaient tout de même ce qu'elle avait eu de plus près comme lien dans sa vie, alors elle n'aimait pas rester et les voirent vieillir. Chaque cinq ou dix ans, s'était l'une des raison qui la faisait changer de poste et de ville.

    Ainsi, après avoir cédé à la demande de Alexia pour venir rejoindre ses rangs dans la Grande Pomme, Bree', de son surnom, avait trouvé un appartement dans la ville, non  loin de restaurant, n'aimant pas vraiment cuisiner. Elle devait y être installée depuis maintenant un mois et les boites n'était toujours pas défaite. La poussière commençait a prendre place dessus. Quoi qu'elle n'avait pas non plus beaucoup de boite. Elle avait donc un divan, une petite télévision grandeur micro-onde, une assiette, un verre, un ustensile de chaque et des draps sur son lits double. Son appartement avait plutôt l'air d'un qui serait quitté bientôt plutôt qu'un appartement dans lequel on venait d'emménager. Son uniforme de police, bien repassé, se trouvait sur un support et dans une protection plastique pour l'empêcher de se salir, sur le porte qui séparait le salon de la chambre à coucher. L'appartement n'était ni trop grand, ni trop petit. Il y avait une cuisine qui séparer par un murs, mais un couloir plutôt qu'une porte, menait au salon qui lui comportait la porte de la chambre à coucher et celle de la salle de bain était conjointe à la cuisine de l'autre côté. Cela créant un parfait petit carré. Elle y vivrait très bien. La simplicité volontaire qu'elle appelait!

    Elle se trouvait donc en cette mâtiné, bien lendemain de vieille, la tête lui faisait encore du trouble à vouloir tournoyé, il fallait avouer que le vodka jus d'orange ainsi que le dissarono n'avait pas manquer hier. Un garçon du poste avait été promu enquêteur et Bree' n'aurait manquée les tourner gratuite pour rien au monde. Cependant, il était rendu onze heure du matin et malgré qu'elle soit en congé elle ne resterait certes pas coucher toute la journée sur le... divan?! Elle avait dormi sur le divan... et bien ça alors. Elle se leva et se rendu au frigidaire pour prendre une bouteille d'eau et se rafraîchir la gorge qui commençait à s’assécher. Alors qu'elle allait retourner sur son vieux divan rouge, elle entendit cogner à sa porte. Qui cognait? On sonnait au porte de nos jours... La brune prit donc la direction de la porte, les cheveux encore pêle-même, un t-shirt de loup, qu'elle savait être son t-shirt de pyjama et des jeans... comme quoi elle ne s'était pas changée au complet.


    -"Que puis-je?"


    Avait-elle dit en ouvrant la porte sur Alexia Leblanc... de quoi pour vous dé-soualé n'importe qu'elle soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Alexia Leblanc
Demon Chief & Lucifer's Lieutenant

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 31
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Ingénieure en Sciences de la Vie / Michante
Humeur : Joyeuse & Impitoyable
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]   Sam 30 Nov - 11:00

Elle aime la nuit car c'est toujours dans les méandres des ténèbres que ses hommes obéissent aux ordres sans que jamais personne en s'en perçoit. Cela fait plusieurs semaines qu'on entendait plus parler de meurtres en pleine ville. Tout ça avait cesser mais c'était parce qu'elle veillait aux grains. Sortant de mes appartements, je descendis jusqu’à la salle à manger qui était encore une fois vide. Elle en a tellement l'habitude qu'elle n'y fait même plus attention. Passant la porte, elle dit à Krystel qu'elle devait sortir. Sans trop chercher à insister, elle ferme l'appartement. Elle avait eu écho d'un incident très fâcheux qui risquerait de révéler au monde l’existence des démons et de faire foirer les plans de la première lieutenante de Lucifer, et l'unique survivante des batailles. Elle l'avait vu car le maître lui avait montré... Elle se revoit les images tandis qu'elle se dirigeait vers le garage pour prendre sa moto. Clé en main, elle savait où elle allait...

Chassant la poussière et les quelques toiles d’araignée qui s’étaient accrochées à des habits, elle voit un démon se diriger vers la place principale de la ville avant de finalement opter pour quelques rues plus sombre, plus adaptés à son envie du moment, c’est à dire se retrouver en difficulté en pouvoir user de ma dague voir même de ses pouvoirs ouvertement. Il adorait les duels... C’est au détour d’une rue qu'il vit la personne qu'il cherchait … Lui il l’avait déjà croisé à plusieurs reprises, il l’avais même défié dès leur première rencontre. Une autre rencontre qui allait mal se finir... S’adossant à un mur non loin de là, il le regardait discuter avec un homme. Ça sentait l’embrouille à plein nez mais il devait bien savoir ce qu’il faisait, il était loin d’être idiot … L’arrivée des quatre hommes ne le surpris pas le moindre du monde, tout comme la façon dont il s’en débarrassa. Ce n’était pas mon truc la bagarre à main nue mais avec une dague pourquoi pas ! D’ailleurs cette dernière allait peut-être lui servir … Il était en train de se faire menacer par une arme et ne sortait même pas la sienne … Il était suicidaire ou pas ? Sans hésiter une seconde, le démon sorti sa dague et la lança, tel un poignard dans le dos du marchand. Pas touche à cet homme, c’était lui qui avait le droit de lui taper dessus et personne d’autre ! Alors que l’homme s’effondrait sur le sol, le démon de l’ombre et s’avança tranquillement pour reprendre son bien. mais en posant les yeux sur l'homme à terre, Alexia a compris qu'il se passait quelque chose de pas normal...

Arrivant au garage, elle sort sa moto et elle devait vite réagir et comme elle ne peut pas agir sur l'ensemble des fronts, elle devait faire appel à une personne qui la sert depuis de nombreuses années et en qui, elle sait qu'elle peut avoir confiance car elle fait son boulot jusqu'au bout. Peut-être que cela lui permettra aussi de se dégourdir les jambes depuis son retour à New-York car la démone était parvenu à la rapprocher d'elle. Il est nécessaire car elle doit unifier tous les démons avant le grand retour de sa majesté sur Terre. Ce n'est plus qu'une question de temps maintenant et petit à petit, elle assurait des coups pour affaiblir les sceaux qui empêche la porte du monde des Ténèbres de s'ouvrir. Mais l'ouverture s'en approche à très grand pas et très bientôt, la guerre entre l'humanité et les démons fera rage... Voilà à quoi elle prépare tout le monde depuis des années et elle reste patiente et prévoyante.

Roulant sans excès, elle savait où habitait son exécuteur et elle ne se fait pas prier pour aller lui rendre une petite visite matinale. Elle avait reçu de nouveaux ordres, elle devait les appliquer. Lucifer est prévoyant et il sait tout... En communiquant avec elle à travers les rêves, elle sait ce qui se passe et elle peut aisément contrecarrer les plans foireux des traqueurs. Tout ce qu'elle espérait c'est que sa chasseuse préférée était présente et disponible afin de répondre présente à la nouvelle mission qui va incombe. Mais elle était confiante car elle avait toujours réussi ses missions peu importe le temps qu'elle prenait... Le temps est une notion tout à fait relative chez les démons comme eux... Arrivant chez son "amie", elle éteint le moteur de sa moto, met l'antivol et elle retire son casque pour infiltrer l'immeuble. Heureusement, la porte du hall était ouverte. Grimpant les étages, elle atterrit devant la porte de l'appartement où elle frappe. Patiente, elle attend et elle espère qu'elle est là. Elle use de ses capacités pour analyser et ressentir la présence de la jeune femme. Elle était donc présente... Tant mieux... La porte s'ouvre et elle lève ses yeux sur la policière simplement.


« - Bonjour Bree', je peux entrer ? »

Demande-t-elle en restant sur le parvis en lui tendant un bon whisky irlandais. Victoria devait savoir qu'il s'agissait de quelque chose mais Alexia n'était pas du genre à tout dire à voix haute dans un tel lieu public. Elle est toujours très discrète et puis, elle devait mettre son exécuteur au parfum afin de faire progresser l'ouverture de cette satané porte. Plus vite, elle sera ouverte et plus vite, les démons prendront possession de ce monde en perdition. Le plan imaginé par Lucifer lui-même était trop parfait pour être deviner par leur ennemis. Elle n'affichait pas un regard de colère ou de haine car elle devait paraitre normale sur le parvis en raison des voisins qui devaient se demander qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
V. Aubrey Peck
Executor Seraphin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Peu importe
Emploi/loisirs : La Vengeance
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]   Sam 30 Nov - 20:52

Après une telle soirée mouvementé, alors qu'elle entendait cogner à sa porte, la démone s'était attendu à n'importe qui un voisin venant se plaindre de son heure d'arriver la nuit précédente, un collègue venant vérifier le réveil ou même un parfait inconnu, mais jamais elle n'aurait imaginer se retrouver face à sa maîtresse démoniaque, Alexia Leblanc.Cela l'avait vite ramener sur terre, il lui semblait presque sa tête ne tournoyait plus. Pourtant, son apparance ne mentirais pas à sa chef. Elle avait bel et bien l'air d'avoir prit une brosse la nuit précédente, sans oublier que malgré le fait d'être une démone, mal dormir n'aidait tout de même pas à être en forme. Elle aurait préférer avoir fière allure devant celle qui lui donnait du travail. Sa surprise avait été telle de la voir à sa porte, que les chandelles ouverte sur la table de son salon avait, au moment ou elle avait reconnu la lieutenante du diable, prit une flamme bien plus porté pendant un seconde, avant de vite revenir à la normal. Chaque fois qu'elle était surprise, il fallait avouer que tout faut autour d'elle vivait un "explosion" minime.

Si miss Peck avait l'ai bien maladroite et gêné d'une telle présentation, Alexia, comme d'habitude, avait l'air bien à son aise et non pas le moindre déranger d'arriver ainsi chez la petite brune alors qu'elle était si peu prête à acceuillir de la visite. Aubrey n'était pas stupide. Elle savait que si Alexia la visitait, la raison n'était autre qu'une nouvelle mission à lui confier et comme d'habitude, elle serait volontaire et bien enchanté pour accomplir sa tâche. N'était-ce pas la raison qui l'avait ramener sur place? Il serait maladroit de refuser ce qui l'avait fait céder et revenir sur ses pas vers la ville qui jamais ne s'endors. Après lui avoir demander ce qu'elle pouvait, Victoria n'avait rien ajouté. Elle était plutôt rester bête. Se fut donc l'aînée qui parla en premier demandant à la blonde...

« - Bonjour Bree', je peux entrer ? »


Comme si Aubrey allait empêcher la femme des ténèbres d'entrer dans son humble demeure. Jamais ils ne pourraient parler en paix dans le couloir. Bree autant que l'autre femme avait pour bonne habitude d'être dans un lieux fermer et loins des oreilles indiscrète avant d'échange des informations cela peu importe le niveau de sécurité qu'il fallait mettre sur les informations à partager. Top secret ou pas, mieux valait prendre bonne habitude de couvrir ses arrières. Avant de pouvoir lui répondre, la femme à la longue chevelure lui présenta une bouteille de whisky Irlandais. La brune ne sut pas toute suite que pensé. Était-ce la une arme empoissonné pour sa prochaine mission ou vraiment un cadeaux pour s'être présenter à sa demeure... car personne ne refuserait une telle bouteille, même au risque qu'elle soit empoissonné. Ne voulant pas paraître stupide, elle passa tout de même son questionnement sous silence, si disait que si cela était une arme, elle aurait la réponse plus tard, elle ne fit donc que prendre la bouteille dans ses mains avant de répondre, d'un ton qu'elle voulait amical pour ses curieux voisins...


-"Mais bien sur très chère! "


Puis elle se poussa de la porte pour laisser entrer la dame. Elle referma immédiatement la porte derrière son "amie" une fois celle-ci entrer et alla déposer la bouteille sur sa table de salon, avant de reprendre place sur son vieux canapé faisant signe à sa chef de bien vouloir se mettre à l'aise. Elle prit ses deux mains, pour mettre son courte chevelure noir aux quelques mèches rouges en ce qui devenu vite une queue de cheval et d'un élastique à son poignet, elle attacha le tout pour ne plus avoir tant l'air sur un réveil brutal et annonça...


-"De quoi s'agit-il cette fois ?"


Normalement, une personne normal serait surement rester debout devant son chef, mais Aubrey était tout de même digne d'un démon et n'avait pas vraiment le classe des gentlemen que pouvait être parfois les petits anges de l'au delas! Puis, Alexia la connaissait depuis le temps, ne la servait-elle pas depuis maintenant plus de vingts-cinq ans! Chose énorme dans une vie humaine, mais qui restait bien vaste dans une vie de démon. La vie immortelle était une raison de pourquoi Aubrey était bien heureuse de dormir, si elle devait en plus de cela, ne jamais avoir besoin de sommeil le temps lui semblerait une éternité. Bref, tout cela pour dire que l'autre démone connaissait tout de même ses manières et son travail et qu'elle n'avait plus à se prouver en tant que bonne exécutrice. Elle n'avait jamais faillit à sa tâche et comptait bien continuer ainsi. Voilà pourquoi, désormais qu'elle n'était plus dans le couloir et que ses voisins n'entendait plus, elle brûlait d'impatience de savoir qu'est-ce qu'elle devrait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Alexia Leblanc
Demon Chief & Lucifer's Lieutenant

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 31
Localisation : New-York
Emploi/loisirs : Ingénieure en Sciences de la Vie / Michante
Humeur : Joyeuse & Impitoyable
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]   Sam 14 Déc - 11:25

Elle garde le sourire sous la surprise de son exécuteur. Elle était habituée si on pouvait dire ça ainsi. Pourtant, elle s'étonne que la démone blonde ne se soit pas encore habituée à voir sa supérieure débarquer n'importe quand dans des heures raisonnables afin de ne pas éveiller le moindre soupçons. Mais depuis tout ce temps, Bree' sait qu'Alexia n'est pas du genre à prêter attention à l'habillage de ses subordonnées. Cela risquerait d'attirer l'attention sur elles et ce n'est pas vraiment le moment. Encore un peu de patience et ce sera bon mais il fallait faire encore preuve de patience avant que le sombre monarque finisse par revenir enfin sur Terre. Dans le fond, la première lieutenante avait une certaine hâte mais elle avait conscience qu'elle ne pouvait pas aller plus vite que la lumière. Manifestant un plus grand sourire en "entendant" les pensées de sa subordonnées, elle répondra un peu plus tard à son interrogation. Avec la mission qu'elle va lui confier, ce cadeau ne serait pas suffisant. Le démon qu'elle va devoir traquer tue directement chez eux... Elle ne doit pas le laisser faire plus longtemps. Il est temps qu'il aille se justifier devant celui qui dirige les démons et leur roi à tous, même à elle.

« - Merci ! »

Lui dit-elle tandis que la jeune blonde s'écarte afin de la laisser entrer. La porte se ferme derrière elle et la dame ne regarde pas l'état de l'appartement de la revenante. Après tout, c'est elle qui l'a décidé à revenir. Observant la jeune femme, elle reste silencieuse tandis que celle-ci prend place sur le canapé. Hochant la tête, elle finit par s’asseoir simplement. Apparemment, son exécuteur se doutait de la raison de sa présence en ce lieu. En même temps, en général, elle ne se déplace jamais chez elle pour rien. Maintenant qu'elle l'a un peu plus sous la main, elle ne compte pas lui laisser le temps de se tourner les pouces. Pas alors que la porte continue à s'ouvrir. Tout doit être parfait pour le retour de sa majesté sur Terre. Posant les yeux sur elle, elle se racle la gorge avant de dire quelques mots simples mais clair.

« - Traitrise dans nos rangs... »

Et elle ne plaisante pas. Elle doit mettre fin à la traitrise de suite avant que cela prenne trop d'ampleur et qu'elle ne puisse plus avoir le contrôle sur l'ensemble des troupes. Hors de question que cela ne dure plus longtemps. Attrapant l'ensemble de sa chevelure noire, elle regroupe le tout qu'elle place sur sa droite. Toujours aussi simpliste mais élégante, la chef savait se tenir partout où elle allait. Les démons devaient se mêler à l’humanité pour mieux frapper lorsque le moment sera venu. Elle n'échappe pas à cette règle. Regardant de nouveau son exécuteur droit dans les yeux. Elle tend ses mains devant elle pour l'inciter à observer ce qu'elle avait vu.

« - Regarde par toi-même ... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous ne pouvons pas toujours être sur notre 31 [PV: Alexia Leblanc]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la disparition de bowdaar (petit bug pour les contrebandiers)
» Changement de théâtre
» Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène. ?
» D'où vient que nous aimons certaines ouvertures plus que d'autres? Est-ce toujours pour des raisons objectives?
» A votre avis, pourquoi sommes-nous nostalgiques de ces années 80 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.H.S.S :: Habitations :: - Appartement- :: Appartement Aubrey V. Peck-
Sauter vers: