D.H.S.S, Agence d'agents secret oeuvrant dans l'ombre pour chassé les démons. Bienvenue dans le Demon Hunter Secret Service.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nuit sans lune...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante Blackgate

avatar

Nombre de messages : 76
Emploi/loisirs : Propriétaire du club Angel & Demon
Humeur : C'est un secret...
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Une nuit sans lune...   Sam 26 Oct - 22:26

La nuit était tombée depuis quelque heure. Il faisait particulière sombre malgré toute les étoiles visible ou les lumières de la ville. L'absence de la lune se faisait sentir. On disait que la pleine lune rendait les gens étrange et de faire attention. Cependant , Dante savait que s'était quand le danger sortait. C'était justement se qu'il voulait. Vous voyez l'ex capitaine s'ennuyait en cette nuit. Aucune femme n'avait réussie a le distraire , aucun de ses nombreux plan n'était prévu et surtout le calme qui venait de s'installer venait a l'endormir. Donc, il était partie trouvé quelque chose pour le distraire. Il ne cherchait rien de bien particulier , un ennemie voulant ce venger , une vieille conquête , même un visite surprise de son père lui aurait fait plaisir. Le blond figea et secoua la tête. Il n'était pas désespère a se point. Ses pas le conduire jusqu’à central park. Un endroit parfait maintenant qu'il pensait a tout se qui trainait la bas. Un sourire en coin se dessina sur son visage alors qu'il y entra.

Un petit vent froid se leva le faisant un peu frissonner vu qu'il ne portait qu'un t-shirt col en v , avec un jean bleu foncé et des souliers de cuir noir. Son t-shirt était quelque peu taché de peinture. Il avait fini sa nouvelle toile. Une œuvre très sombre comparé au autre. Il ne se préoccupait pas trop des gens qui se trouvait dans le parc. Le blond se perdit dans ses pensés laissant ses pas le guider ou il devait allé. Les nombreuse amulet autour de son cou faisait du bruit en s'entre choquant. Il se rappela au son, il n'avait attaqué de clan de sorcière depuis un moment. Il n'avait pas vraiment besoin de plus de pouvoir ,mais sa ne lui ferait pas de mal de faire de l’exercice. Il y avait rien de mieux pour se distraire , mais il ne savait pas le quel il allait attaqué. Agacé , il s'assit sur un banc de parc en fermant les yeux écoutant les bruit au alentours. Le sorcier était plutôt distrait en cette soiré. Il n'entendit pas les bruit de s'approchant de lui.


Quand , il sentie un canon de fusil contre sa tempe. Il ouvrit les yeux pour voir une femme. Une grande brunette au yeux foncé. Elle lui était familière et il mit un moment avant de la reconnaitre. Une sorcière qu'il croyait avoir tué avec le reste du clan. Un agréable surprise pour lui.

- Que je suis content! Moi qui m'ennuyait , alors ma chère Maya sa fait un moment... j'étais si sur de t'avoir tué...

Maya: Non,j'ai survécu... je suis venue te tué...

- Bon d'accord... je veux bien... mais en tant que sorcière utilisé un fusil c'est un peu pathétique... et puis C'est de ta faute... tu m'as fait entré... et on a quand même passé une belle nuit ensemble...

La sorcière se mit en colère et tira un coup qu'il évita. Le bruit alertèrent les autre humain dans le parc qui fuirent ou appelèrent la police. Dante resta debout , les mains en l'aire. La situation n'était pas a son avantage avant autant de gens présent. Il ne pourrait par la glacé ou brulé. Il devait trouvé autre chose , mais tout de suite. La situation pouvait tournée a son avantage. Le fusil visait sa tête et la main de la sorcière tremblait. Les bruits des sirènes se firent entendre non loin. Le blond n'avait pas l'habitude d'avoir affaire a la police. Il y avait rien de mieux que de nouvelle expérience. Il lança un regard sombre la femme lui promettant la mort une fois qu'il pourrait utilisé ses pouvoir sans alerté personne. Si il y avait juste eut des démons , il ne serait jamais dérangé pour la réduire en poussière ,mais tué autant d'humain alerterait trop de monde et mettrait ses plans en péril...

- Ah... les nuit sans lune son de loin les plus dangereuse...

Murmura-t-il alors que des bruits de pas rapide s'approchant d'eux se firent entendre. Il allait bien s'amuser...
Revenir en haut Aller en bas
V. Aubrey Peck
Executor Seraphin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 26
Localisation : Peu importe
Emploi/loisirs : La Vengeance
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   Ven 29 Nov - 23:31



    Lorsqu'elle regardait dehors, la seule chose que Victoria, que depuis maintenant deux décennie se faisait prénommer de son deuxième nom Aubrey, elle ne voyait que de l'obscurité. Il fallait l'avouer, la nuit était maintenant tombé depuis un bon moment. Pourtant, le sommeil ne la trouvait pas. Elle restait planté ainsi, sur son divan, devant cette vielle télévision qui devait avoir la taille d'un micro-onde. En fait, Bree' détestait regarder la télévision. Elle trouvait que s'était abrutissant, alors s'était la raison pourquoi elle en gardait une si petite qu'elle n'avait même pas payer. Elle l'avait simplement récupérer sur le bord de la route. Elle n'écoutait jamais les nouvelles, travaillant dans la police, elle trouvait qu'elle côtoyait cela trop souvent. Alors pour l'instant, elle était devant un écran qui diffusait un film, sans vraiment qu'elle n'écoute. Voilà pourquoi elle gardait sa télévision, pour avoir un bruit de fond lorsqu'elle se perdait dans ses pensées.

    Pour l'instant ses pensés était plutôt préoccuper par son retour à New-York. Elle ne pensait pas vraiment venir faire un tour vers la ville qui l'avait engager la première fois il y à de cela maintenant plus de quarante ans. Elle se retrouvait donc de nouveau dans se poste, sous un nouveau nom, se faisait passer pour la fille de celle qu'elle avait été. Puisque plusieurs de ses anciens collègues, rendu âgé de soixante ans, sont désormais lieutenant ou bien enquêteurs... alors qu'elle était condamné à tous les regarder mourir en gardant cette apparence d'une jeune fille dans la vingtaine qui resterais constable tout sa vie à donner des contraventions et lire les dossiers pour donner des informations au démons. Certes, si le statue de son sang était découvert, elle perdrait rapidement son emploi. Personne ne voudrait d'une taupe dans un poste de police. Voilà pourquoi elle changeait de ville aussi souvent. Or, son retour était dû à une demande qu'elle n'avait pas pu refusé.

    Puis arriva enfin le moment ou elle pourrait se changer les idées. Son chiffre commençait dans moins d'une heure. Elle prit donc la route vers le poste de police ou on lui attitrerais un véhicule et qu'elle enfilerait le même uniforme et prendrait la même arme que tout les jours. Cela lui semblait toujours plus intéressante que de défaire les boites qui traînait encore ici et là dans son appartement qu'elle n'avait pas défaite encore. Se fut donc en voulant se changer les idées et cela sans avoir à défaire les boites dans son appartement immédiatement que la brune prit le volant de son véhicule, qui malgré ses moyens depuis le temps, restait une vieille corolla, afin de passé inaperçu encore une fois. Bien rare était les nouveaux constable qui se baladait en automobile de marque, fraîchement sortie du garage. Elle arrive rapidement au poste. Elle plaça son auto dans le parking, bien au côté des autres recrues qui avait, comme dit auparavant, eux aussi un véhicule d’occasion. Pour cette fois cependant, elle avait prit la peine de mettre à son C.V. son expérience tout précédente à Washington comme policière, afin de ne pas recommencer tout le processus de la recrue fraîchement sortie de l'école et ne pas être prise au sérieux.

    Rendu au poste, elle enfila son uniforme, sa chemise noir, sa veste par-balle noir, sa casquette noir, ses pantalons noirs et finalement ses bottes noirs. L'uniforme de la police de New-York avait la valeurs d'être noir longtemps. Elle avait aussi ses deux habituels briquet, glisser dans ses poches. Pas question de travailler si la flamme ni est pas! Elle assista au briefing et fut bien contente de savoir qu'elle serait la seule à patrouiller seule. Le chiffre de soir était souvent rempli de nouveau qui ne savait pas vraiment quoi faire, s'était donc grâce à l'expérience d'ancienne qu'elle pouvait patrouiller un secteur seule. Ainsi, montant dans son automobile de patrouille, elle se mit à faire des rues ici et là. Rendu près de Central Park, un bruit eu cependant le dons d'attiré son attention. Elle reconnaîtrait se bruit parmi tant d'autre à chaque fois, par mérite d'avoir été la cible de bien des boulets dans sa vie. Eh oui! S'était le bruit d'une arme à feu. Elle plaça rapidement son véhicule sur le bord de la rue, les sirènes allumés, descendit de celui ci toute en se murmurant...


    -"Les nuits de pleine lune sont toujours les plus activent."


    Il y avait un petit vent à l’extérieur, mais rien de bien mortel. L'arme en main, mais pointé vers le sol, la constable prit le chemin vers le parc, restant sur ses gardes, afin de ne pas se faire surprendre par derrière par n'importe qu'elle agresseurs. Elle arriva rapidement sur la dite scène du crime. Il y avait une femme qui pointait une arme à feu sur la tête d'une grand homme au cheveux blond et au colle en "V". Elle ne prit pas vraiment le temps d'inspecter le physique des deux personnes, sont alarme police-arme était allumé. Elle du donc réagir rapidement pour calmer la menace et ne pas perdre la vie d'un humain en cette nuit. La policière leva rapidement son arme, visa la femme et s'écria, pour afficher sa présence et son statue...


    "Police! Lâchez votre armes ou je devrai vous tirer!"
Revenir en haut Aller en bas
Dante Blackgate

avatar

Nombre de messages : 76
Emploi/loisirs : Propriétaire du club Angel & Demon
Humeur : C'est un secret...
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   Dim 1 Déc - 21:04

Dante ne faisait que fixer la jeune sorcière devant lui. Maya , une de ses nombreuses victimes. Il ne pouvait pas dire qu'elle avait été un grand défit. La manipulation était un de ses point fort. Malheureusement , il ne pouvait pas usé encore des même moyen sa rendait les choses plus ennuyante. Soudainement une idée lui traversa l'esprit , un vieille malédiction qu'il avait découvert quelque jours plutôt et n'avait pas trouvé de victime potentielle. Heureusement Maya était venue a lui , une opportunité parfaite pour s'amuser un peu. Aucune incantation ou blabla était nécessaire. Juste un petit claquement de doigt. C'était discret , simple et rapide. Cependant , la brunette avait un fusil pointé sur lui et se relevé après avoir été tiré dessus sans aucune blessure ne passerait par contre par inaperçu. Bon , le blond avait un choix a faire et vite. La sorcière devant lui était a bout de patience et la police serait la dans quelque moment. C'était pourtant simple , est-ce qu'il était dans l'ambiance de se prendre une balle ou pas.  La douleur était un désavantage ,mais se n'était pas le tué. Pourquoi , pourquoi est-ce que la petite sotte n'avait pas attendu qu'il soit seul pour l'attaqué. Il réalisa alors quelque chose. Elle se croyait en sécurité tant et autant qu'il y avait de monde autour d'eux. Il s'occuperait d'elle une fois seul. Il n'avait qu'a faire la victime durant quelque instant. Une position qui le rendait plutôt inconfortable.

Maya: Pourquoi tu ne fais rien?!

- Euh... je vois pas se que je peux faire...

Il fixa policière et soupira soulagé. Il espérait presque qu'elle tire sur la sorcière devant lui. Le blond se demandait encore pourquoi , elle l'attaquait avec une arme a feux. En temps que sorcière , elle aurait du l'attaqué avec sa magie pas une armes de mortelle. Sérieusement , il aurait du allé prendre un verre ou même agacé son frère plutôt que resté la. Il ferma les yeux et garda ses mains en l'air. Dante n'avait qu'a laissé la blonde géré la situation. Maya devait savoir que la situation était perdu d'avance , elle n'était pas une tueuse et ses main tremblait beaucoup trop. Gardant le silence , il écouta la jeune sorcière parlé.

Maya: Vous comprenez pas... Il est un monstre! C'est lui que vous devez arrêté!! Ces mains ton taché de sang!!!

Bon , il était vrai que ses mains était taché de rouge. Malheureusement pour la sorcière se n'était que de la peinture qu'il avait utilisé sur sa dernière  toile. Il prit une grande respiration et se prépara a mentir. L'ex capitaine détestait avoir a le faire. Il préférait la vérité ,mais disons que sa ne passerait pas bien , s'il arrivait et disait qu'il avait massacré le clan de Maya et croyait l'avoir tué sauf qu'elle était toujours vivante.

- Je ne sais même pas qui elle est... je n'ai que de la peinture sur mes doigts... s'il vous plait faite quelque chose!

La panique dans sa voix et son tremblement le faisait passé pour une vrai victime. Maya paniqua et commença a le traité de menteur encore et encore. C'était vrai pour cette fois si ,mais un menteur sa il ne l'était pas habituellement. Il s'occuperait bien assez vite de cette sotte. Il devrait juste attendre de la retrouvé seul. Il respira plus rapidement pour augment son rythme cardiaque comme si il paniquait alors qu'il était très calme a l'intérieur. Il lança un regard paniqué a la policière avant de regardé la brunette. Elle tenait encore son fils avec ses mains tremblante. Un faux mouvement et il se retrouvait avec une balle dans le corps. Un expérience très loin d’être agréable. Il avait hâte que tout sa soit fini et qu'il puisse passé a quelque chose de plus intéressent. Dante se promit de faire payer Maya chèrement. Elle aurait du resté morte. La chance serait peut-être de son coté et la police tirait dessus la brunette. La malédiction qu'il avait en tête pourrait toujours attendre une autre victime. Après tout , le blond était habituellement très patient....
Revenir en haut Aller en bas
V. Aubrey Peck
Executor Seraphin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 26
Localisation : Peu importe
Emploi/loisirs : La Vengeance
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   Dim 1 Déc - 23:59

Son chiffre devait avoir commencer depuis seulement trente minutes à peine et la voilà déjà dans un parc avec un homme qui se trouvait une arme pointée sur la tempe par une femme, surement une ex femme ou quelque chose du genre. L'action du métier était certes ce qui avait mener Aubrey à se rendre dans se métier, si on effaçait les principales raison qui était en fait le contrôle, le pouvoir et le fait d'avoir un poste ou on ne croyait pas vraiment trouver des démons. Elle pouvait donc parfois faire passer des tâches de démon discrètement dans son emploi de police, ce qui facilitait d'ailleurs grandement les recherches de personne dons il fallait régler le compte au plus vite ou enconre a retracer ceux qui devait tel ou autre chose à sa chef. Or, pour l'instant, elle devait gérer cette situation de crise plutôt que de regler des histoires de démon. Sans oublier que beaucoup de témoin de la scène était désormais coucher au sol par peur ou paralisé la bouche ouverte devant les deux humains... certains semblait penser à fuire.

Les armes à feu était une des choses que Aubrey ne pouvait s'empêcher de trouver si pathétique chez les humains. Ils était obliger d'avoir recours à des outils salissant et bruyant pour éliminer quelqu'un. Lorsqu'elle voulait faire une telle chose, elle n'avait qu'a trouver une simple étincelle et le problème était regler laissant pour seule traces des cendres ici et là et que le bruit du chaleureux brésillement. Bref, alors qu'elle avait dit à cette femme de lâcher son armes, celle-ci ne sembla pas prête à faire quoi que ce soit. Sur cette scène, lorsqu'elle était arriver, l'homme avait eu l'air soulager. Chose qu'elle comprenait, personne n'aimait avoir une arme pointé sur soit. Bref trouvé la victime et qui était l'attaquant semblait chose simple dans cette situation. Elle restait donc son arme pointé sur la femme qui ne faisait rien sauf écouter ce qu'elle lui avait demander. Bree' remarqua rapidement les mains de la femme qui tremblait, chose dangeureuse si jamais elles échappait une balle et touchait un témoin de la scène qui n'avait rien fait. Plutôt que d'écouter la policière, la femme lui répondit :


- "Vous comprenez pas... Il est un monstre! C'est lui que vous devez arrêté!! Ces mains ton taché de sang!!!"


Un monstre? Savait-elle vraiment qu'était-ce un monstre? Car la policière à qui elle soupliait de l'aide était ele même un monstre. Un démon, n'était-ce pas un monstre pour des humains? Bref, pour ce qui était du rouge il avait suffit d'un regard vers les grandes pattes de l'hommes pour comprendre vite que cette substance bien que rouge, n'était en rien du sang. Elle était une personne très observatrice et elle savait aussi très bien à quoi pouvait bien resembler du sang. Chose qui fut vite confirmer d'ailleurs lorsque le blond lui lança rapidement pour sa défense avec une voix en panique et un son tremblant...


- Je ne sais même pas qui elle est... je n'ai que de la peinture sur mes doigts... s'il vous plait faite quelque chose!


Une inconnue? Surement une folle dans ce cas... Aubrey aurait pourtant parier sur une chicane amoureuse. Toujours son arme sur la femme, elle lui lança à nouveau.


-"Lachez cette arme immédiatement! Si vous avez des motifs à donner contre lui, se sera au poste et sans arme. Vous n'avez pas l'air d'une tireuse, alors avant de blesser qui que se soit, baissez cette arme."


Elle savait que tant que la femme ne bougerais pas son arme, elle ne pouvait ni tirer, ni l'arrêter. Elle fit un signe de mains au témoins autour de se coucher au sol ou de se reculer lentement, pour tenter d'éviter les dégats. Puis, la femme fit un mouvement brusque de l'arme en la levant d'un coup sec vers l'homme, comme si elle allait tirer. Dans un mouvement rapide, la policière n'hésita pas, ayant maintenant la vie de quelqu'un à protèger et tira une bella, qui avec son pouvoir du feu et le stress habituel de l'utilisation d'une telle arme, fit plus d'étincelle qu'elle n'aurait du et fut légèrement entourer de flammèche. Elle attérisa directement dans l'épaules droite de la femme, qui fit tomber l'arme. La balle termina son chemin dans un arbre derrière la femme. Aubrey rangea d'un rapide réflexe sa propre arme dans sa gance et ramassa celle de la femme et la mit entre son pantalon et sa ceinture. Elle mis vite la main a sa radio et demanda...

-"Il faut une ambulance au central park, il y a une femme blesser par balle."
Puis elle ajouta à la dame "Tout va bien aller madame."

Bah oui, la police. Le seul métier ou la personne avec qui on se bat, devient notre personne dons il faut prendre soins quelques temps après. Tel était le mandat de préserver la vie et la sécurité. Elle savait que après cette soirée, elle aurait droit à un bien beau rapport à remplir. Elle mit sa main sur la blessure de la femme, car le seule moyen d'arrêter une plaie, était le contact peau-peau. Elle savait que la femme s'en tirait en vie. Elle avait seulement une blessure sur le rebord de l'épaules, presque rien. Or, il y avait des brulures autour qu'une balle normal n'aurait jamais causer... Aubrey se sentie immédiatement mal de ne pas avoir contrôler son pouvoir. Cela pourrait avoir des répercutions. Toute en tenant sa blesser, la policière se tourna vers l'homme.

-"Tout va bien monsieur? Croyez-vous être en état de choc?"


S'il pouvait répondre, cela voudrais simplement dire que non. Elle espérait qu'il resterais proche, car elle voulait lui poser des questions lorsque l'ambulance, qu'elle entendait déjà arriver, serait partie avec la victime de sa balle.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Blackgate

avatar

Nombre de messages : 76
Emploi/loisirs : Propriétaire du club Angel & Demon
Humeur : C'est un secret...
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   Lun 2 Déc - 0:43

Dire que si le blond était simplement allé dans son club , il n'aurait pas eut affaire avec cette sotte ou a la police. Il devait dire que cette fois son idée de promenade n'était pas la meilleur qu'il aille eut. Il garda toujours ses bras dans les airs immobile sauf pour les occasionnelle tremblement. Son visage exprimait la panique , même ses yeux. Il fallait qu'il passe pour une victime. Tout se qu'il espérait cependant était de ne pas avoir un balle dans la tête. Expliquer a quelqu'un  pourquoi il c'était relevé d'une telle blessure n'était jamais facile et il finissait toujours par s'énerver. Après , il devait éliminer les témoins. C'était du trouble pour rien. Ses yeux restèrent sur la sorcière alors que la policière parla. Il aurait rit si sa n'avait pas été du fait qu'il devait apparaitre apeuré.

Sérieusement , Maya n'allait jamais porté plainte contre lui. Personne ne croirait qu'un sorcier demi démon aurait massacré son clan de sorcière pour volé leur pouvoir. Elle allait passé pour une folle. Dante n'aurait aucun mal a se défendre et il serait libre comme l'aire comme toujours. La vie qu'il menait n'allait pas être interrompue par cette brunette. Beaucoup avait déjà essayer de la tué et personne n'y était arrivé, encore. Gardant ses yeux sur les deux femme , il vit la sorcière faire un mouvement brusque et la policière tiré. Tout sa aurait put paraitre normale. Sauf qu'il aperçu des flammèches. Il y avait rien de normale la dedans. La soirée tournait finalement pour le mieux. Il laissa ses bras tombé le long de son corps restant complètement immobile. Les tremblement arrêtèrent . Il était calme , même son regard semblait presque amusé. Une réaction qui était loin d’être normale. L'ex capitaine n'avait plus envie de joué la comédie.

La situation avait changer pour allé dans toute une autre direction. Il fixa Maya au sol sans grande émotion lui promettant du regard un sort pire qu'une blessure par balle. Le blond se devait d'éliminer les témoins. De plus , elle avait eut sa chance de l'éliminer et avait lamentablement échoué. Pathétique , vraiment. Il se demandait quand les humains allait comprendre que leur armes ne servait a rien contre les monstres de son genre. Enfin , il sortie de ses pensé quand la policière lui posa un question. Il pencha la tête de coté tout en fronçant les sourcils. Il prit un air fatigué et soupira en douceur avant de passé la main dans ses long cheveux blond. Il allait très bien. Cependant , il prendrait bien un bon verre de fort, une bouteille même peut-être.


- Je veux juste rentré chez moi...

Son ton était calme. C'était comme si rien ne s'était passé. Il avait eut pire et se n'était pas comme si il n'avait jamais eut de fusil pointé sur lui. Les gens semblait aimé lui tiré dessus. Qu'avait-il fait pour qu'on veuille autant le ... Ah oui , il savait pourquoi... Il comprenait très bien que sa mort soit recherché. Dante était un monstre après tout comme l'avait si bien dit Maya plutôt. Lentement , il fit quelque pas et mit les mains dans ses poches.

- Est-ce que je peux partir madames l'agente ou vous allez avoir besoin de moi ?

Sa voix toujours aussi calme démontrait une réaction anormale a se qui venait de se passé. Le blond voulait passé a autre chose et faire peut-être quelque recherche sur cette policière. Ses yeux bleu montrait de l’ennuie maintenant. Dante n'était pas humaine du moins plus maintenant... Il pensa qu'il devrait peut-être avoir l'air sous le choque. Cependant personne ne réagissait de la même manière face a une situation. Il pourrait faire passé son comportement pour une façon de se protégé ou un truc du genre. L'ex capitaine pourrait aussi appelé son frère si il en avait vraiment de besoin. La situation ne l’inquiétais pas vraiment plus qu'il le fallait...
Revenir en haut Aller en bas
V. Aubrey Peck
Executor Seraphin

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 26
Localisation : Peu importe
Emploi/loisirs : La Vengeance
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   Jeu 5 Déc - 1:43

    Le métier de policier était toujours choisi pour l'action et en cette soirée qui ne venait de commencer, il fallait dire que Aubrey n'était pas en manque d'action. Elle demanda à l'homme, qu'on venait de menacé d'une arme à feu s'il se sentait bien ou s'il était en étant de choc. Si celui-ci était apte à lui répondre clairement, elle savait qu'elle pourrait vite passé à autre chose et le questionner afin de remplire le rapport et partir. Pourtant, il y avait quelque chose qui la dérangeait. Cette femme semblait bien connaitre l'homme pour une "inconnue" comme ce dernier l'avait prétendu. Puis, au tout début, il ne lui avait non plus sembler tant paniquer pour un homme dons la tête été menacer par une arme à feu... Elle comptait donc lui posé des questions et peut-être même des questions totalement en dehors des lignes de recherche de son rapport.

    L'ambulance arriva rapidement, au grand bonheur de la demoiselle en uniforme qui informa l'ambulance de ce qui était arriver et la deuxième automobile de patrouille qui était arriver en même temps de prendre une déposition de la femme lorsqu'elle serait en état. Ce fut eux qui accompagna l'ambulance et l'agressante vers l'hôpital le plus près. La brune, elle, pu se relever et se tourner vers le grand blond. Elle n'était pas bien impressionnante de son un mètre soixante quatre devant cet homme de plus de six pied. Cependant, elle n'était certainement pas du genre à se laisser intimidé par question par une simple question de taille. Elle portait l'uniforme après tout. En cas de violence, elle se serait fait un malin plaisir à montrer à l'homme que la taille et la carrure ne faisait pas tout... à son grand malheur cependant il était victime et elle devait prendre soin de lui à la place.

    Elle continuait pourtant à se méfier de sa victime, car Aubrey à pour bonne qualité d'agente de police l'orbservation et elle avait bien vue le sourire de l'homme au moment même au sa balle enflammé avait quitté le canon de son pistolet. Voilà pourquoi elle avait décider de rester avec sa victime plutôt que de partir avec l'agressant, comme elle l'aurait fait à son habitude. L'homme et la situation l'intriguait. Il y avait une cloche qui sonnait lorsqu'elle tentait de voir la normalité de cette intervention. Elle se mit donc debout, face à lui lorsqu'il lui lança d'un air fatiguer et en soupirant...


    - Je veux juste rentré chez moi...


    Ouais, sa s'était si tu n'allais pas à l'hopital le grand. Avait seulement pensé répondre arrogamant la brune, mais s'était retenu de justesse. Puis, avant même de pouvoir lui répondre finalement, le blonde lui demanda, plaçant ses mains dans ses poches. N'importe qu'elle police n'aimerais pas voir quelqu'un mettre ainsi les mains dans ses poches. Une victime aurait moins déranger les autres polices, mais l'instinct de Bree' l'amenait à ne pas être en confiance face à lui. Elle mit donc elle même une main dans sa poche, sachant que le feu tout simplemennt, était plus puissant qu'une arme à feu. Si la femme avait décrit cette homme de monstre, il fallait savoir que face à Aubrey, elle n'était pas nécessairement mieux, servant par intermédiaire la lieutenant de Lucifer en personne. Le blond, les mains dans ses poches lui demanda, de son ton fatiguer toujours et calme, chose qui encore une fois, sonnait une cloche.


    - Est-ce que je peux partir madames l'agente ou vous allez avoir besoin de moi ?


    -"Non monsieur. Il me faut vous posez des questions pour le rapport et si vous voudriez porter plaint... Vous me semblez calme, est-ce le premier fois qu'une situation telle qu'elle vous arrive?"

    Aubrey avait parler d'un ton qui se voulait ampathique et en bonne police, mais son regard démontrait le fait qu'elle soit tant septique face à cette histoire. Elle avait son briquet en main, toujours dans sa poche. Elle se sentait en confiance. Elle n'attaquerais jamais l'homme, or le simple fait de savoir qu'elle à sa protection, la rassurait. L'homme semblait s'ennuyer, alors que un homme normal, c'est à dire de type humain, serait sous le choc, la remercirait ou pleurait toute larme de son corps. Lui, il était là, devant elle, bien calme et demandant à partir... Elle décida une tactique osé pour un police, la confrontation, elle le regarda droit dans les yeux et lui lança.


    -"Je ne crois pas que cette femme vous était inconnu. Ai-je tord?"


    Elle ne comptait absolument pas arrêter l'homme. Elle allait écrire dans son rapport qu'il était victime et terminerait l'histoire là. C'était de la curiosité personnel qu'elle cherchait à combler ici.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Blackgate

avatar

Nombre de messages : 76
Emploi/loisirs : Propriétaire du club Angel & Demon
Humeur : C'est un secret...
Date d'inscription : 07/01/2013

MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   Jeu 5 Déc - 11:55

Dante s’arrêta quand il vit maya partir en ambulance. Il avait juste envie de faire explosé le véhicule et en finir. Malgré tout , il avait encore plus envie de suivre son plan et voir les effets ravageur de la malédiction qu'il avait trouvé. Un petit plaisir de la vie pour lui. Il porta son attention a la policière qui semblait ne pas vouloir le laissé partir. Le blond n'était pas vraiment inquiet. Il avait eut affaire a toute sorte de personne au cours de sa très longue vie. Il savait comme généré la situation même si la plupart du temps on aurait dit que non. L'ex capitaine , était un curieux personnage qui semblait plus impulsif qu'autre chose. C'était vrai et en même temps non. Le sorcier aimait être trois coup en avance sur les autres. L'imprévisibilité était une manière pratique d'y arrivé. Il tourna son regard vers la jeune femme et pencha sa tête de coté amusé.

- Je ne veux pas porté plainte... elle a assez souffert la pauvre...

Il parlait avec un ton plutôt enjoué. Il fit quelque pas en sortant les mains de ses poches. Il croisa les bras et pensa quelque instant avant de répondre a l'autre question de la policière.

- Ah au moins une quarantaine de fois...minimum... habituellement sa fini avec une balle de la tête...

Il se montrait plutôt honnête. Il trouvait que la situation était amusante. Il répondrait au question de la femme pour l'instant. Dante n'avait rien de mieux a faire pour le moment. Doucement , il passa une main dans ses cheveux tout en écoutant l'autre question de la policière.

- Non et elle n'avait pas tord de me traité de monstre non plus... je trouve que sa manque d'originalité pas vous ?

Le ton amusé du blond pouvait rendre les gens inconfortable comme si il ne prenait rien au sérieux. Ce qui était totalement faut. La plupart du temps du moins. Une question lui traversa l'esprit soudainement. Il se rappela de se qu'il avait vu quelque instant plutôt.

- Je savais pas que les fusils des policiers avant autant changé pour provoqué des flammèche....

Bon , il n'avait pas pausé de question , juste dit se qu'il pensait. Les question arriverait plutard. Dante avait autre chose a faire et puis la policière pourrait rendre les choses plus intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit sans lune...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit sans lune...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'enseigne de la fille sans coeur, une nuit sans lune, un mog sans argent et un homme sans age...
» Jeu bête & efficace : La phrase "modifiable"
» [ASTUCE] Assaut Nuit Noire -Les fosses de l'invocation - Lune
» Par une nuit sans fin [FINI]
» Taurriel, jeune elfette de la nuit sans défense :3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.H.S.S :: † New York † :: .Central Park.-
Sauter vers: